vendredi 10 décembre 2010

LES SAN BLAS SOUS LA PLUIE...

DE PINOS À SNUG HARBOR EN PASSANT PAR ACHUTUPU

En théorie, la saison des pluies dans les SAN BLAS se termine vers fin novembre. Cette année, on dirait qu'elle a tendance à s'allonger un peu puisque nous sommes sous des pluies torrentielles depuis 5 jours consécutifs maintenant. Bien que nous avons très hâte de revoir le soleil, nous ne nous ennuyons pas! Une fois l'école terminée, les garçons occupent leur journée, principalement, à la construction de blocs Légo; il y en a partout du matin au soir! Également, nous écoutons plus de films et cuisinons beaucoup. C'est aussi l'occasion idéale pour sortir nos jeux de société ayant peu servis jusqu'à maintenant. Aussi, Ghislain en profite pour planifier davantage notre prochaine année dans le Pacifique. Bien sûr, un peu de repos est au programme. C'est la première fois que nous voyons tomber autant de pluie en autant de journées d'affilées! J'aurais bien assez d'eau pour faire du lavage en grande quantité, mais rien ne sècherait... D'ailleurs, comme il est impossible de nous garder toujours au sec, j'aime mieux étendre nos vêtements déjà mouillés à l'extérieur sous la pluie battante que de l'avoir à l'intérieur qui sent le petit coin-coin... Vous vous imaginez bien que dès qu'une accalmie de quelques minutes s'installe, nous nous précipitons dans le zodiac pour une petite ballade question de prendre un peu l'air. Il est évident que les enfants commençent à démontrer un trop plein d'énergie, mais cela se passe bien compte tenu du fait qu'ils ne bougent pas beaucoup ces temps-ci; il suffit de les tenir occupés! Le beau temps en sera que plus apprécié, nous qui prenions le soleil un peu pour acquis...

Même sous la pluie, nous apprécions le paysage qui nous entoure; ajoutez un rayon de soleil à ces petits îlots de cocotiers sertis de plages de sable doré et apparaît un vrai paradis!

Et la vie est bien faite! En effet, au départ de PINOS, nous sommes arrivés à ACHUTUPU et avons eu le temps de visiter le village avant que la pluie ne s'installe pour quelques jours. Un village encore une fois très chaleureux. Lors de notre ballade autour de l'île, les enfants nous envoient de grands signes de la main en guise de bonjour. Sur l'eau, les barques à voile (bâties à même un tronc d'arbre) circulent abondamment; des femmes viennent à nous pour nous offrir des Molas; nous sommes charmés! Lors de notre visite du village, je peux donner quelques morceaux de linge ne faisant plus à Olivier; ça semble faire plaisir. Un petit garçon, qui se montre déjà très chaleureux avec nos enfants, nous offre un si beau sourire lorsque je lui donne des chandails! La prise en photos des Kunas est encore une fois délicate voir refusée la plupart du temps; la patience vaut de l'OR!

Les journées suivantes se passent sous la pluie mêlée à de bonnes rafales de vent allant parfois jusqu'à 40 noeuds. Aussi, nous accueillons un homme complètement gelé et mouillé lorsque la pluie et le vent se mettent à tomber alors qu'il est au large avec sa barque. Quelques minutes après l'avoir installé dans le cockpit, réchauffé d'une serviette et d'une couverture, le cordage reliant sa barque à Myriam cède; il faut dire que les vagues sont impressionnantes. Nous surveillons de près notre ancrage, car ça ne fait que quelques minutes que nous sommes arrivés dans ce nouveau mouillage. Alors Ghislain se dépêche à descendre le zodiac à l'eau, puis nous nous empressons d'y remettre le moteur (car nous l'enlevons toujours en navigation). David, notre rescapé, surveille attentivement sa barque dériver. Dès qu'il y a une accalmie, Ghislain et lui partent en zodiac récupérer la barque. Le remorquage se fait assez difficilement de sorte que Ghislain décide de laisser, temporairement, la barque sur une plage non loin, puis revient avec David. Nous lui offrons soupe chaude et café. Aussitôt la pluie cessée, Ghislain ramène David dans son village en récupérant la barque à la dite plage. David est revenu le lendemain un peu avant l'heure du dîner pour nous inviter à aller rencontrer sa famille dans son village. Malheureusement, la pluie n'a jamais cessé et n'avons pas pu nous rendre chez lui.

Nous sommes maintenant dans la baie de SNUG HARBOR le temps de laisser passer cette dépression qui tent à être stationnaire au-dessus de nos têtes... Un front froid est aussi prévu dans quelques jours, alors à quand le retour du beau temps? Nous serons prêts, ça c'est certain!

À bientôt,
Annie et l'équipage de MYRIAM

1 commentaire:

  1. AvaHost is ultimately one of the best hosting provider for any hosting plans you require.

    RépondreSupprimer