jeudi 25 août 2011

Les TONGA; MALO E LELEI! (Bonjour!)

 

100_4638

TONGA est un pays d’Océanie, appartenant à la région de l’ancienne Polynésie.

Les TONGA couvrent une superficie de 750 km². L’archipel, est constitué de plus de 160 îles et îlots répartis, du nord au sud, en trois groupes principaux : les îles Vava’u, les îles Ha’apai et les îles Tongatapu. Nous avons concentré nos activités dans les groupes VAVA’U et HA’APAI.

100_4633

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le groupe des VAVA’U est de nature volcanique; les principales îles sont couvertes d’une végétation abondante et luxuriante.

Ce groupe d’îles nous apparaît comme un grand lac avec plusieurs baies bien protégées et de courtes navigations. Et on y dort si bien!

D’ailleurs la baie de Neiafu ( la ville principale des VAVA’U) est considérée comme une excellente protection en cas d’ouragans, communément appelé “Trou à ouragans”.

Tandis que le groupe des HA‘APAI est essentiellement des îles coralliennes de basse altitude.

002

Notre arrivée dans les TONGA correspond également à la fin d’une série de navigations totalisant 1500 milles nautiques enchaînés en peu de temps, soit depuis la fin de la Polynésie Française où escales et navigations se sont succédées à un bon rythme. Nous savourons donc pleinement cette pause avant de reprendre la route vers les Fiji.

100_4746

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons l’occasion de visiter quelques villages répartis sur les îles. Les Tonguiens, presque tous polynésiens, y vivent encore à la manière d’autrefois.

Pas de voiture, que des chemins de terre ou de gazon.

118

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On y cultive la terre, chacun possède ses cochons et ses poules, le tout dans un décor évoquant la tranquillité. Lorsque nous croisons les gens, nous ne manquons pas de leur mentionner qu’ils ont un beau pays! Un large sourire apparaît!

En effet, TONGA est un pays très paisible, calme et sécuritaire; nous nous y sentons bien d’autant plus que les gens sont accueillants, souriants et toujours bien heureux de nous rencontrer.

 

062

L’église est au cœur des activités; d’ailleurs, le dimanche est jour sacré ici. Il est interdit de travailler, de pratiquer tout sport et de se balader en bateau. La vie s’arrête!

La cérémonie du dimanche est phénoménale; ce n’est pas tant le rythme des chants que la puissance vocale! L’église est pleine à craquer sans compter les dizaines de personnes assises par terre.

 

(Ci-haut, le portique de l’église.)

100_4333

 

Également, l’habillement au quotidien y tient une très grande place. Bien sûr, le dimanche, les habits sont d’une élégance et d’une originalité bien particulières.

100_4334

 

 

 

 

Régulièrement, en particulier le dimanche, tous les hommes portent le  Ta’ovala (jupe recouverte d’une nappe de pandanus tissé).

 

002

 

À tout moment et peu importe l’endroit, il n’est pas rare de croiser un homme vêtu d’un tupenu (jupe traditionnelle).

Pour les femmes, en tout temps, il est interdit de se découvrir les épaules; il faut y penser avant de quitter le bateau!

Et les hommes doivent porter le chandail en toute occasion. Pas facile ça mon Oli!

 

100_4399

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chaque île a son école à l’image des écoles de rang : un professeur pour 7-8 élèves âgés entre 6 et 12 ans. On y enseigne le Tongan (langue maternelle), l’anglais, les mathématiques, la géographie et les sciences. Par la suite, les enfants doivent aller étudier en “ville”.

127

Les enfants portent tous l’uniforme : blouse blanche et jupe rouge pour les fillettes; chemise blanche et bermuda beige pour les jeunes garçons. Encore là, les souliers sont laissés sur le portique.

100_4742

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À notre arrivée, tous les enfants se précipitent sur la plage; Olivier se joint toujours bien facilement à eux tandis que Guillaume est  plus réservé. (Olivier est assis en haut à droite.)

À tout moment, nous somme accueillis bien chaleureusement.

100_4745

 

 

 

   

 

 

 

 

 

 

Des femmes tissant à la main un immense “tapis” fait de pandanus  qui sera vendu à Neiafu (VAVA’U).

100_4302

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici le marché de Neiafu où, chaque matin à l’exception du dimanche, nous pouvons acheter fruits et légumes locaux. Dans les petits villages, chacun cultive ce dont il a besoin; on n’y retrouve aucun marché.

 100_4404

 

Sur l’île Tauga, nous avons rencontré ce jeune homme, Abim, qui a, sous nos regards ébahis, monté tout en haut de ce cocotier à une vitesse hallucinante, puis a décroché quelques noix de coco dont il nous a fait cadeau.

 

 

  

100_4414Avec une débrouillardise épatante, il a affilé un bout de bambou lui servant à ouvrir la noix de coco, ce qu’il a fait, une fois de plus, à une vitesse spectaculaire.

100_4431

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les enfants ont englouti l’eau de coco comme s’ils n’avaient pas bu depuis des lunes! C’était beau à entendre!

100_4436

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis, toujours avec cette débrouillardise à en épater plus d’un, il s’est fabriqué un porte noix de coco qu’il transportera chez lui.

Nous repartons bouche-bée et bien heureux d’avoir pu vivre cette belle tranche de vie locale.

100_4372

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Ici, il est commun d’acheter un cochonnet et de le faire dorer sur feu de bois. Nous avons vécu cette expérience pour la première fois; j’avoue que je n’étais pas chaude à l’idée, mais le tout s’est fait de belles façons, sans traumatiser personne!

100_4973

Les TONGA regorgent de vrais belles plages et en grande quantité!

100_4894

100_4562

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Certaines îles ont un relief plus abrupt, voir sauvage.

100_4619

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tandis que d’autres regorgent de grottes et de cavernes où il est possible d’y pénétrer en annexe et même y faire du snorkeling à l’intérieur comme c’est la cas à Swallow Cave.

078

Bienvenue à l’intérieur de la cathédrale de Swallow Cave! Cette grotte est magnifique! Seul dommage, les nombreux graffitis sur les parois.

057

 100_4658

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’eau est d’une grande limpidité, même par des profondeurs de 60’; malheureusement, les coraux sont souvent ternes, donc très peu de poissons dans les alentours.

100_4370

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Atelier artisanal flottant; une idée vraiment originale!

 

101

 

 

 

 

 

 

 

 

De plus, ces îles abritent une grande variété d’oiseaux et de mammifères, parmi lesquels figure la roussette de Tonga, une grande chauve-souris endémique de l’archipel.

106

 

 

 

 

 

 

 

 

Et les impressionnantes BALEINES À BOSSE!

170

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les TONGA figure en tête de liste des endroits dans le monde où elles sont présentes en plus grand nombre à cette période-ci de l’année, soit entre juin et novembre. Période où elles quittent l’Antarctique pour venir se nourrir, s’accoupler et mettre bas dans les eaux chaudes du Pacifique Sud.

184   

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous nous payons la traite! Dans les VAVA’U, nous multiplions les excursions en annexe à la recherche des maîtres des lieux. Il ne faut pas hésiter à parcourir quelques  milles en annexe le long de la côte pour les observer.

Parfois, nous avons pu les observer de près…  J’ai alors fermé les yeux et dit aux garçons (qui s’amusaient à mes dépens) : dites-moi le pas, dites-moi le pas! Je suis loin de sauter à l’eau pour nager avec elles!

 211

 

 

 

 

 

 

 

Dans les HA‘APAI, elles nous ont offert leurs plus belles cabrioles! En voilier cette fois, nous avons d’abord pu les observer tôt le matin, bondissant complètement hors de l’eau des dizaines et des dizaines de fois. Malheureusement, toujours hors de portée pour pouvoir les photographier; mais nous les avons vues de nos yeux vus!

 

147

Puis, nous avons coupé les gaz, et dans la plus grande tranquillité, nous avons observé trois de ces mammifères marins danser tout près de nous, presque juste pour nous. Malgré leur taille pouvant atteindre 15m, elle se déplace avec agilité et élégance. Ce matin-là, nous avons appris qu’elles pouvaient nager sur le côté…

194

 

 

 

 

 

 

 

Et sur le dos! Loin des cirques, loin des trucages, loin de se douter que nous l’observons, cette baleine à bosse nage belle et bien sur le dos! Le temps se fige, nous sommes éblouis par ce spectacle où nous sommes aux premières loges (sans même avoir réservé!). La nature est grandiose!

 

100_4440 Dans un tout autre palmarès… et plus facile à photographier, bon nombre d’hibiscus sauvages croisés ça et là hors des sentiers battus où aucune trace de civilisation récente n’est présente.

100_4712

 

 

 

 

 

 

 

 

 

100_4608Résultat de notre “atelier créatif libre” sur la plage; œuvre de Guillaume. Eux seuls savent si bien nous surprendre!

 

100_4706

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici maintenant nos “Robinson Crusoé” à la cueillette de fruits sauvages!

100_4708

 

Et notre goûteur Olivier!

 

 

 

 

 

 

 

100_4709

 

 

Difficile de résister à tous ces fruits; en fait, comme l’île est sauvage, même pas besoin de résister! Quel beau plaisir que de cueillir soi-même son régime de bananes, ses oranges, ses citrons, ses mandarines, ses papayes et ses noix de coco!

 

 

100_4731

Aussitôt “spotté”, aussitôt tombé!

 100_4720

 

 

Bien que Ghislain n’escalade pas ce cocotier à la même vitesse que notre ami  Abim, il a sans contredit la même débrouillardise!

Aie-je enfin trouvé quelqu’un de plus rapide que mon homme? Non, ça ne se peut pas!

 

 

100_4692

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Maman, aujourd’hui j’ai un nouveau projet! Je vais me construire une cabane sur la plage!”  (Olivier 6 ans)

100_4769

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le lendemain…

Maman, aujourd’hui j’ai un autre projet! Je vais me construire une cabane dans un arbre!

Chose qu’il a fait complètement seul! Débrouillard mon ti-homme; t’as de qui retenir!

100_4841Cette pause est aussi l’occasion idéale pour reprendre un rythme d’école plus régulier; cours d’éducation physique! Y’à pire hein!

Et en plus de passer du très bon temps en famille, nous nous reposons beaucoup.

108

 

Olivier tient, pour la première fois, le bâton dans ses mains.

 

 

Notre équipage comprend maintenant deux rois du surf!

136 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis Guillaume, en plus de faire la toupie sur la planche, apprend à lâcher le bâton et se laisse planer jusqu’au bateau.

100_4860 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce matin, les enfants ont joué gentiment sur la plage pendant que les parents travaillaient sur le bateau. Ça mérite bien une bonne citronnade bien fraîche!

SANTÉ À TOUS!

 

100_4997

1 commentaire:

  1. Bluehost is definitely the best hosting company for any hosting services you might need.

    RépondreSupprimer